BLOG

FÊTE DE LA MUSIQUE ?

Un petit rappel pour ceux qui veulent savoir : L’origine de la fête de la musique remonte à 1976. Joël Cohen musicien américain qui travaillait pour France Musique proposait dans son émission « les saturnales de la musique » pour les deux solstices hiver et été.
Cette idée sera reprise, et valorisée comme projet politique par Jack Lang, en 1982 pour lancer une fête pour le jour le plus long, comme on le célébrait au temps des fêtes païennes.
Depuis les fêtes de « quelque-chose » ont fait flores et se sont étendues à d’autres causes que musicale. Fête des voisins, des femmes, des hommes, de tout et son contraire.
Cette fête, à l’origine, célébrait la musique dans tous les quartiers de toutes les villes et villages de France.
Elle s’est popularisée et institutionnalisée pour s’étendre à la plupart des pays d’Europe.
Institutionnalisée et donc administrée, par les villes et villages, faisant l’objet de décrets, d’arrêtés, de règlements et d’industrialisation. Phagocytée par les médias main stream, elle devient une vitrine pour les télévisions qui monopolisent animateurs vedettes et stars du business (show?) et installent leurs podiums sur les places de nos centres-villes, mais… à quel prix ?
Bien loin de l’idée de départ des quartiers en fête, et des trottoirs ouverts aux jam sessions, la fête de la musique est une opération commerciale.
Alors, on s’est dit, à La Grande Famille, qu’on allait la fêter le jeudi 20 juin. Après tout on n’est pas à une minute près pour mesurer le solstice.
C’est comme ça qu’on s’est retrouvé, avec un petit groupe de passionnés, autour de trois artistes amateurs de 20h00 à 22h00. Chris Samson, Annabelle Perséphone et Marie la Chamade.
Une bien jolie soirée sous le signe de la musique, bienveillante et conviviale.